11 juin 2018
La mode et les chevaux réunis à Chantilly

A l’occasion d’un défilé sur le thème du rodéo, la maison de couture Dior a investi les magnifiques écuries du Château de Chantilly le vendredi 25 mai au soir. Symbole de prestige et de l’art de vivre à la française, cet endroit d’exception a été construit au 18eme siècle par l’architecte Jean Aubert. Un cadre somptueux qui n’a pas été choisi au hasard et qui symbolise un véritable retour aux sources. Maria Grazia Chiuri rend hommage à Christian Dior, qui avait dessiné une robe de bal en dentelle de Chantilly pour sa deuxième collection automne/hiver de 1947/1948.

 

Un show autour d’une piste ronde débute avec des écuyères mexicaines vêtues de robes en coton noires et blanches et de grands chapeaux assortis. Ces dames sont connues sous le nom d’escaramuzas, des écuyères qui pratiquent la charreada, une sorte de rodéo acrobatique autrefois réservé aux hommes.

Enfin les premiers mannequins arrivent autour de la piste vêtue de tailleurs d’amazone en popeline kaki ou de cuir extra fin, de longs jupons de dentelles et tulle rebrodés soigneusement. La métaphore équestre allie la tradition de la couture française et l’esthétique sud-américaine.

 

Puis les motifs toile de Jouy font leur apparition avec un nouveau paysage, avec des animaux sauvages que l’on retrouve sur des jeans, des pulls en cachemire, des vestes en cuir ou encore des sacs.

Ce défilé était l’occasion pour la directrice artistique de Dior de remettre en avant la tradition équestre de la marque. 

La Fashion Week de Paris se tiendra d'ailleurs pendant le Longines Paris Eiffel Jumping qui ne manquera pas de faire un petit clin d'oeil à cette semaine incontournable de la mode !